Unis pour une
Nouvelle Ère

Election CNCGP 2019


L’intitulé de notre liste n’est pas seulement un nom, c’est l’ADN de notre programme.
« UNIS » c’est le principe même d’une Chambre professionnelle : se réunir, s’allier, s’assembler, s’agréger, pour mutualiser ses forces et défendre ses intérêts.
« UNE NOUVELLE ERE » car notre métier est en train d’évoluer, de changer de modèle, tant sur le plan réglementaire qu’organisationnel et technologique.





L’ère des Pionniers (1990-2005)

La profession de Conseil en Gestion de Patrimoine a commencé à se développer dans les années 70-80, la CNCGP, association la plus ancienne, date elle-même de 1978. Cependant, le véritable déploiement d’envergure nationale a eu lieu dans les années 90.

Ces Pionniers ont accompli la tâche essentielle de faire connaitre notre profession, d’éveiller l’intérêt de ceux qui deviendront nos partenaires et, surtout, d’imposer l’idée auprès de nos clients que les banques ne sont pas La solution à leurs problématiques d’investissements et, en particulier, à leur demande d’un conseil objectif et personnalisé.

D’un point de vue réglementaire et technologique, ces Pionniers, dont beaucoup d’entre vous font partie, ont connu, à la fin de cette première ère, l’arrivée du statut de CIF et le développement de l’échange par emails et de la consultation des comptes sur extranet.

L’ère des Entrepreneurs (2005-2020)

Ont succédé aux Pionniers, souvent isolés, des CGP-Entrepreneurs faisant le constat que l’inflation réglementaire et les demandes toujours plus complexes des clients nécessitaient d’étoffer leurs équipes, de se former en continu et, pour certains, d’adhérer à des groupements de CGP ou de créer des sociétés de gestion.

Technologiquement, ces CGP-Entrepreneurs ont vu arriver les agrégateurs de compte et les logiciels d’allocation d’actifs.

Que dire alors des évolutions de la réglementation qu’ils ont connues ? Les changements réglementaires incessants de ces dernières années, et surtout de l’année 2018, ont entièrement redéfini le cadre réglementaire de notre métier avec MIF 2, DDA, PRIIPS et RGPD.

Heureusement, par le travail constant effectué par la CNCGP, nous étions déjà préparés aux exigences des directives européennes.

La nouvelle ère (2020 - ????)

Cette nouvelle ère qui s’ouvre, et espérons-le qui connaitra un horizon réglementaire stable, nous met face à des défis organisationnels et technologiques fondamentaux.

Comment développer nos cabinets, tout en gardant ce qui fait notre force, l’intuitu personae et le conseil personnalisé qui nous lient à nos clients ?

Comment s’organiser avec le développement inéluctable de la digitalisation et de la Fintech ?

Comment faire grandir notre influence auprès de nos autorités de tutelle ?

Comment définir des positions de place avec nos partenaires à la fois simples et opérationnelles pour gagner encore en productivité ?

Nos candidats

Pour répondre à ces objectifs, nous avons construit notre liste avec la volonté de réunir des candidats aux profils variés et complémentaires :
  • représentatifs de la diversité géographique des adhérents de la CNCGP avec une augmentation du nombre de candidats établis en régions ;
  • expérimentés, c’est-à-dire ayant déjà exercé une responsabilité au sein de la CNCGP afin d’être immédiatement opérationnels ;
  • et aussi de nouveaux-venus qui veulent s’engager pour notre profession.

Notre programme s’articule autour de cinq grands thèmes.

Améliorer la communication auprès des adhérents

Avant tout il nous faut rester UNIS, pour cela la CNCGP doit resserrer les liens avec ses adhérents en déplaçant la moitié de ses conseils d’administration en région en les alignant avec nos Universités afin d’assurer une communication plus directe entre élus et adhérents.

Les permanents de la CNCGP se déplaceront également plus souvent dans les régions pour entretenir un dialogue régulier avec les adhérents.

Promouvoir notre profession auprès des étudiants et des enseignants

Afin d’améliorer les compétences de nos cabinets, nous devons être en mesure de recruter les meilleurs étudiants arrivant sur le marché du travail.

Nous devons donc accroître notre visibilité en tant que professionnels du patrimoine en prenant contact avec l’ensemble des Masters de Gestion de Patrimoine, une soixantaine dans toutes les régions de France. Nos élus présenteront notre profession et proposeront des offres de stages ou d’apprentissage dans les cabinets des adhérents qui en feront la demande.

Développer l’interprofessionnalité

Il est aussi indispensable de développer l’interprofessionnalité par l’organisation de rencontres régulières avec les Ordres et les Chambres des notaires, avocats, experts-comptables et agents immobiliers. Nous envisagerons ensemble de permettre à nos adhérents respectifs de participer aux événements professionnels ou d’échanger nos compétences par des formations croisées.

Renforcer les relations avec nos partenaires

Les relations avec nos partenaires sont au cœur de l’organisation de nos cabinets et dépassent le cadre d’une simple relation commerciale.

Notre volonté est de planifier des réunions régulières avec nos partenaires afin de trouver des positions de places sur des sujets pratiques tels que la signature électronique, les ordres de remplacement, les échanges d’informations avec les agrégateurs de compte, etc. Nous étudierons toute proposition qui permettrait à nos partenaires et aux adhérents de la CNCGP de gagner un temps précieux sur la gestion quotidienne des investissements de nos clients.

Poursuivant cet objectif, une nouvelle commission sera créée au sein de la CNCGP afin de réfléchir aux développements de la digitalisation dans notre profession et à l’émergence de la Fintech.

Consolider notre position de leader

La CNCGP a été, rappelons-le, la pierre angulaire de la sauvegarde de notre modèle économique, fondé sur les rétrocessions de commissions, grâce au travail de lobbying effectué auprès de nos autorités de tutelle, du Ministère de l’Economie et des Finances et des législateurs européens.

Soyons clairs, le poids de la CNCGP dépend directement du nombre de ses adhérents. Par conséquent, plus nous serons nombreux, plus notre influence sera déterminante dans les décisions réglementaires à venir tant au niveau national qu’européen.
Or vous êtes les meilleurs ambassadeurs de la CNCGP !  

C’est pourquoi nous mettrons en place un système incitatif pour les adhérents qui parrainent de nouveaux adhérents.


Faisons de cette nouvelle ère, une ère d’opportunités.

Confraternellement.